Le papier peint : définition et comparatif

Le papier peint : définition et comparatif

Vous avez l’intention de raviver l’esthétisme de vos cloisons dans vos chambres ou vous venez d’acquérir un bien immobilier à louer et la décoration des murs vous semble terne ou désuète. Observons ensemble tout ce qu’il faut savoir sur le papier peint afin que vous puissiez sélectionner celui qu’il vous faut !

Le papier peint classique

Le papier traditionnel est un élément de décoration très répandu, notamment dans les chambres à coucher des enfants comme des parents. Pour connaître la qualité de ce papier peint avec imprimés, il faut s’intéresser à son grammage.

Qu’est ce que le grammage ? Le grammage du papier peint correspond tout simplement à son poids rapporté au mètre carré.

Autre question : quelle est la distinction entre un papier peint simplex et un papier peint duplex ? Un papier simplex désigne un modèle où l’impression n’est plaquée que sur une seule épaisseur. Un papier peint duplex correspond à un modèle dont l’impression est plaquée sur deux épaisseurs collées entre elles. Ce type de papier peint est ainsi constitué d’une partie dorsale qui est collée à la cloison et une partie visible arborant le motif et le relief.

Bon à savoir : le grammage du papier « en relief » ou imprimé est moindre que celui de la face dorsale (compris entre 70 g / m² et 100 g / m²).

Le papier peint vinyle

Le papier peint vinyle est recommandé pour décorer les murs des pièces d’eau (cuisine, salle de bain, wc) car il résiste fort bien à l’humidité. Ce modèle est lessivable et nettoyable à l’aide d’une simple brosse ce qui le rend également pratique au quotidien.

Le papier peint vinyle comprend une couche de papier et une couche PVC imperméable collées entre elles. La technique d’application utilise soit l’enduction à la racle, soit le calandrage. L’enduction à la racle nécessite l’étalement d’une pâte en PVC sur le mur, alors que le calandrage associe support papier et PVC laminé et collé.

Le papier peint vinyle expansé

Le PVC uni à un support papier apporte un relief opportun pour le design. Pour transformer ce PVC en mousse, l’industrie utilise des encres qui ont la particularité de gonfler lorsque la température de chauffe atteint 220°C à 240°C.

Ce processus coïncide avec la sérigraphie. L’encre est projetée uniquement aux endroits voulus ce qui permet de concevoir des reliefs personnalisés à l’aide d’une fine trame. Autre technique : le grainage chimique qui développe un subtil jeu entre plusieurs encres, certaines inhibant le rôle d’autres. Le résultat est un papier peint plus résistant.

Le papier peint intissé

Le papier peint intissé est obtenu à partir d’un support non tissé associé à une enduction de vinyle ou un couchage de papier. Simple et rapide à poser, ce modèle de papier peint vous déleste de la tâche d’encollage ou encore du ciselage des lés. De plus, le mur intissé offre un rendu esthétique de haute volée tout en ayant la capacité à masquer les aspérités de vos cloisons.

Un doute sur le type de papier peint à privilégier ? Contactez immédiatement un peintre-décorateur de votre région !

Pour en savoir plus

Articles en relation