Les différents revêtements de plafonds

Les différents revêtements de plafonds

Lorsque la rénovation devient inutile pour un plafond et que sa remise en état n’est pas possible, un peintre décorateur peut procéder à son doublage. Comment ? Le professionnel recouvre le plafond d’un matériau sur toute sa surface ou crée un second plafond juste sous l’ancien. A ce titre, voici les différents habillages de plafonds envisageables.

Les différents habillages de plafonds

Des plaques de plâtres jusqu’aux dalles de plafond en passant par du lambris ou du papier peint, plusieurs solutions sont accessibles. Comment les départager ? Voyons ensemble leurs caractéristiques.

  • Les plaques de plâtre

Formées d’une épaisseur de plâtre coincée entre deux feuilles de carton, les plaques de plâtres s’installent en les clouant ou en les vissant directement sur le plafond. Elles peuvent aussi être fixées sur une ossature dans le cadre d’un projet de plafond suspendu.

  • Les dalles de plafond

En polystyrène ou en polyuréthane, les dalles de plafond sont posées en les collant ou en les fixant directement sur une structure déjà mis en place. Leur installation possède deux avantages non négligeables : un coût très accessible comparativement à certaines options et une grande rapidité dans leur mise en œuvre.

  • Les lambris

Les lambris constituent un plafond en bois qui se visse ou se cloute sur des tasseaux ou sur des solives. Autre possibilité : la fixation sur une ossature type plafond tendu. Notez que sont également distribués dans les grandes enseignes des lambris de plafond en métal ou en PVC.

  • Le papier peint

Plus répandu, le papier peint fait partie de cette catégorie d’habillages de plafond. Sa pose requiert un temps de préparation du support bien moins conséquent pour un résultat intéressant, le tout à un budget moindre. Le papier peint a l’avantage d’offrir plus de luminosité à la pièce et de donner une impression de volume, voire d’un décor plus intime.

  • Le tissu

Comme habillage, l’installation de tissu en PVC ne demande aucune préparation du plafond. Cette option est efficace pour obtenir plus de chaleur et de confort. C’est une formule pertinente pour accompagner des pièces de vie douillettes et luxueuses.

Les procédés d’application pour les revêtements plafond

Le plafond reçoit une finition en fonction de son état et du matériau concerné. Par exemple, l’enduit réclame un support parfaitement préparé, tandis qu’un crépi ne requiert pas forcément de surface de plafond plane. A l’instar des enduits, la peinture nécessite une préparation soigneuse du support afin qu’elle apporte toute la luminosité souhaitée.

Notez que le doublage d’un plafond passe par le montage des suspentes, véritables éléments de soutien. En tenant compte de la hauteur du nouveau plafond, il faut d’abord poser des rails puis les suspentes aux différents angles de pièce. Des suspentes intermédiaires peuvent ensuite se clipser sur les rails. Enfin, la pose de l’isolant fait du double plafond un écran thermique et acoustique très appréciable.

Afin de réaliser ces travaux dans les règles de l’art, n’hésitez pas à solliciter les conseils et le savoir-faire d’un peintre décorateur professionnel de votre région.

Pour en savoir plus

Articles en relation