Tout savoir sur les sols végétaux

Tout savoir sur les sols végétaux

Le sol constitue l’élément de base pour cultiver des végétaux. Il est primordial de connaître les caractéristiques du sol, car celui-ci sera déterminant pour la croissance de plantes. N’hésitez pas à faire appel à un expert en jardinage afin d’obtenir des conseils sur les divers types de sols végétaux, et tirer le meilleur parti d’une décoration de jardin.

Quatre éléments principaux

Quatre éléments principaux interviennent dans la composition du sol : argile, calcaire, sable et humus.

L’argile a pour effet de compacter le sol. L’effet contraire résulte du sable, qui confère au sol une certaine légèreté. L’humus contribue à enrichir le sol de matières organiques, tandis que le calcaire fournit du calcium.

Qu’est-ce qu’une terre argileuse ?

Ce type de sol est constitué de menues particules, ce qui le rend des plus compacts. En effet, cette densité n’est guère propice à la circulation de l’eau, de l’air, et n’aide pas au développement de systèmes racinaires dans le sol. L’argile est reconnue pour maintenir l’humidité et la fraîcheur.

Cette terre est capricieuse et change d’humeur, dépendamment du temps. Lorsque les températures sont chaudes et élevées, l’argile se durcit.

Elle est fileuse et devient sèche. Par contre, avec des températures humides, l’argile se modifie pour devenir très collante et molle.

Il importe de demeurer vigilant, car votre jardin pourrait rapidement se transformer en lac, étant donné que l’argile se sature en eau très rapidement, une situation propice à la multiplication de flaques d’eau. Cela pourrait causer des dommages à vos fondations également, et donner lieu à des glissements de terrain.

Ces caractéristiques en font un sol difficile à travailler dans un jardin. II faut lui apporter beaucoup de compost et de sable pour l’équilibrer.

Cela nécessite de la patience et du temps. Toutefois les résultats en valent la peine. L’argile constitue un sol idéal pour faire pousser des légumes. Comment l’identifier : sa texture collante au toucher et la formation de mottes sont des signes de terre argileuse. L’abondance de pissenlits devrait aussi vous révéler la présence d’argile.

En quoi consiste une terre sableuse ?

La terre sableuse se situe à l’opposé de la terre argileuse. Ce type de sol est constitué de grosses particules qui ne retiennent pas l’eau efficacement. Puisque les éléments nutritifs en dissolution sont véhiculés dans l’eau, une terre comportant une trop grande proportion de sable n’est pas propice aux cultures de végétaux.

Il est possible d’améliorer la condition de ce sol en lui ajoutant du terreau. Recouvrez le tout d’un mulch afin de permettre à ce type de terre de mieux retenir l’eau.

Il s’agit d’un revêtement de sol particulièrement bien adapté aux récoltes précoces. Comment l’identifier : Sa couleur est claire et ce type de sol coule facilement entre les doigts de la main.

Qu’est est-il de la terre calcaire ?

Cette terre se travaille facilement car elle draine bien le sol. Il faut faire attention car les éléments nutritifs ont tendance a être disparaître avec les lessivements. Comment l’identifier : Il s’agit d’une terre friable, sèche et de couleur claire. Les carottes sauvages sont des signes de sol calcaire sec, alors que les coquelicots et adonis témoignent d’un sol riche en humus.

Que faire avec une terre tourbeuse ?

Cette terre se distingue par ses caractéristiques acides. Elle comporte de la matière organique.

Ce type de sol s’apparente à une éponge : il absorbe l’eau en hiver pour la restituer en été. Pour parvenir à y cultiver des végétaux, cette terre nécessite un apport en chaux. Comment l’identifier : Cette terre de couleur très foncée (noire) est caractérisée par une texture spongieuse.

Pour entrer en contact avec un professionnel designer paysagiste ou un jardinier, qui sera en mesure de vous prodiguer des conseils concernant les secrets des sols végétaux et comment composer avec ceux-ci, référez-vous à l’annuaire de notre site.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser